INSECTES RAVAGEURS CLASSES SOUS LES NOMS COMMUNS DE « BRUCHES » ET « TEIGNES »

INSECTES RAVAGEURS CLASSES SOUS LES NOMS COMMUNS DE « BRUCHES » ET « TEIGNES »

Les bruches : coléoptères de la famille des Bruchidae (insectes à ailes membraneuses et à élytres ) se nourrissant de légumineuses. Les principales espèces de bruches sont : Callosobruchus quadrimaculatus ou Bruchus maculatus : responsable de la perte de poids et de formation de poudre sur soja, haricot, lentille, pois du cap, voandzou,… / rencontré sur la côte Ouest de Madagascar. Zabrotes subfasciatus : principalement nuisible sur les haricots,,pois de cap et voandzou / rencontré sur la côte Ouest malgache. Callosobruchus chinensis (bruche de chine) : leurs larves se développent à l’intérieur des grains de légumineuses / rencontré seulement à Belo Tsiribihina. Ancathoscelides obtectus (bruche des haricots) : leurs larves vident totalement les graines. B. Les teignes : papillons fragiles infestant la surface des lots de produits agricoles. Les principaux sont : Esphstia cautella walk ( pyrale des amandes ou teigne du cacao) : attaque les céréales, farines, arachides e fruits secs, et les germes des semences. Coryca cephalonica (teigne du riz ou Pyrale du riz) : attaque les céréales, les farines céréalières, arachides, fruits secs,, cacao, coprah. 

 MODES OPERATOIRES DES ANALYSES AU LABORATOIRE A. DENSIMETRIE 

La densité relative à 20°C d’une huile essentielle est le rapport de masse d’un certain volume d’huile essentielle à 20°C, à la masse d’un égal volume d’eau distillée à 20°C. Cette grandeur est sans dimension et son symbole est 20 20 d Principe A l’aide d’un pycnomètre, on peut mesurer la densité d’un liquide par pesées successives égales de ce liquide et d’eau à la température à 20°C. Mode opératoire Nettoyer avec soin, puis rincer le pycnomètre (avec l’alcool), et sécher à l’étuve. Refroidir Lorsque l’équilibre avec la salle de balance est réalisé, peser le pycnomètre vide à 1mg près. Remplir le pycnomètre avec de l’eau distillé. Laisser reposer. Ajuster si nécessaire, le niveau d’eau au trait de repère. Si nécessaire, essuyer l’extérieur. Lorsque l’équilibre de la température avec la salle de balance est réalisée, peser le pycnomètre plein à 1mg près. Effectuer les même manipulations en remplaçant l’eau par l’échantillon. Expression des résultats A 20°C, la densité relative 20 20 d est donnée par : 1 0 20 2 0 20 m m m m d − − = où mo = masse de pycnomètre vide, m1 = masse de pycnomètre rempli d’eau, m2 = masse de pycnomètre rempli d’huile. Or, la température de la salle est différente de 20°C, on aura donc comme mode de calcul : Où ∆ est la densité de l’eau à la température de la mesure (température de la salle) La précision de mesure est de ± 0.0005. Voici quelques chiffres : Températures 15°C 20°C 25°C 30°C Densités eau 9 0.99913 0.99823 0.99707 0.99567 Pour chaque échantillon, faire 4 masures et prendre la moyenne pour le résultat final. N.B : vérifier toujours la densité de l’eau entre 2 mesures d’échantillons. 

CLiCours.com :  Cours biologie le cancer du foie

Formation et coursTélécharger le document complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *