Les attributs de base de XHTML

Cours les attributs de base de XHTML, tutoriel & guide de travaux pratiques en pdf.

Les éléments, balises et attributs

Mais au juste comment fonctionne XHTML et qu’est-ce qu’un langage de balisage ?
Vous avez sûrement déjà utilisé un traitement de texte tel que Word. Votre texte peut comprendre des titres, des paragraphes, des images, des tableaux, et vous pouvez utiliser différentes polices de caractères et différentes tailles de caractères dans le même document. Le document final que vous avez réalisé ne laisse apparaître que le résultat de votre mise en page, mais en arrière-plan, votre traitement de texte a enregistré tous les paramètres de mise en page que vous avez utilisés en plus du texte lui-même.
Dans un langage de balisage, tout contenu, qu’il s’agisse de texte, d’image ou d’éléments multimédias les plus divers, doit être renfermé dans un élément. En XHTML, comme dans HTML, chaque élément a un nom déterminé et la liste des éléments utilisables est limitative et clairement définie dans la DTD (Document Type Definition) liée à la version utilisée du langage. C’est la grande différence entre XHTML et XML, langage dans lequel c’est le programmeur qui crée ses propres éléments selon ses besoins. À quelques exceptions près, un élément a la structure suivante :
<nom_element> Contenu </nom_element>
Son contenu est précédé par une balise d’ouverture <nom_element> et suivi par une balise de fermeture </nom_element>. Toutes les balises d’ouverture (ou marqueur) commence par le signe < et se terminent par le signe >. La balise de fermeture fait de même mais le nom de l’élément est précédé d’un slash (/). Les navigateurs interprètent donc les contenus en fonction du nom de l’élément et attribuent un style par défaut à chacun de ses contenus.
Les caractéristiques de chaque élément peuvent être précisées par des informations complémentaires que l’on désigne en tant qu’attributs de l’élément. Il peut s’agir par exemple de la définition de la largeur, de la hauteur ou de l’alignement du contenu. Comme nous le verrons, un certain nombre d’attributs sont communs à quasiment tous les éléments de base dans les sections suivantes.
Les attributs d’un élément sont toujours définis dans la balise d’ouverture et doivent être séparés les uns des autres par au moins une espace typographique. Chaque attribut doit avoir une valeur, contrairement à ce qui se pratiquait dans HTML 4, même s’il ne peut prendre qu’une valeur unique. Aucune valeur n’est donc implicite du moment que l’attribut figure dans la balise d’ouverture. La présence de certains attributs est obligatoire dans quelques éléments particuliers, ce que nous préciserons systématiquement quand ce sera le cas. La plupart du temps, les attributs d’un élément sont facultatifs et c’est au programmeur de déterminer leur définition par rapport au cas qu’il doit traiter. Nombre d’attributs ont une valeur par défaut. Cela signifie que même si on ne les définit pas dans l’élément, celui-ci se comporte comme si nous avions défini explicitement cette valeur. Il est donc important de connaître ce type d’attribut et de ne pas négliger de les définir avec une autre valeur si ce comportement par défaut n’est pas désiré. La valeur de tous les attributs doit être définie entre des guillemets doubles. La syntaxe conforme d’un élément ayant des attributs est donc la suivante :
<nom_element attribut1=”valeur1″ attribut2=”valeur2″ > Contenu de l’élément
➥ </nom_element>
Le contenu d’un élément peut être constitué de texte ou d’autres éléments qui, eux-mêmes, peuvent en contenir d’autres, et ainsi de suite. Cet ensemble d’inclusion constitue la hiérarchie du document XHTML.

Les attributs de base de XHTML

Dans leur quasi-totalité, les éléments disponibles en XHTML ont en commun un ensemble d’attributs ayant chacun le même rôle. Ces attributs se répartissent en trois catégories. Chaque élément peut avoir par ailleurs d’autres attributs particuliers. Quand nous définirons par la suite les différents éléments, nous signalerons s’ils possèdent ces attributs sans rappeler leur définition.

Les attributs courants (noyau)

Ils s’appliquent à quasiment tous les éléments. On compte trois principaux attributs courants et un quatrième encore accepté mais dont l’emploi est déconseillé :
• L’attribut id. Il sert à identifier un élément de manière unique en lui donnant un nom, soit pour lui attribuer un style, soit pour y faire référence sans ambiguïté dans un script JavaScript.
• L’attribut class. Il contient le nom d’une classe CSS qui contient des définitions de styles. Comme nous le verrons dans la deuxième partie, son usage est très répandu pour affecter des styles ponctuellement à un élément.
• L’attribut title. Il contient un texte qui apparaît dans une bulle quand l’utilisateur positionne le curseur quelques instants (ce n’est pas instantané) sur un élément. Le texte qu’il contient peut servir à fournir une information ou une explication sur le rôle de l’élément.
• L’attribut style. Il permet de définir un style localement pour un élément donné. Il est encore toléré en XHTML 1.1 mais déconseillé.

Les attributs d’internationalisation

• L’attribut xml:lang. Il qui remplace l’attribut lang de HTML 4.
• L’attribut dir. Il indique le sens de lecture du contenu textuel d’un élément ; il peut prendre les valeurs ltr (lecture de gauche à droite) ou rtl (de droite à gauche).

Les attributs de gestion d’événements

Ces attributs permettent de gérer les événements dont un élément peut être le siège et qui sont créés par l’utilisateur. Leur contenu est un script écrit en général en langage JavaScript. Les DTD HTML 4 définissent dix attributs de gestion d’événements, y compris pour des éléments qui ne peuvent pas être le siège de ces événements. Il appartient donc aux programmeurs d’effectuer des tests pour vérifier la réalité des événements pour un élément donné. Vous trouverez ci-après la liste des gestionnaires de base et la description de l’événement correspondant.

Cours gratuitTélécharger le cours complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *