Typologie des charges: Les charges variables, fixes et semi-variables

Sommaire: Typologie des charges: Les charges variables, fixes et semi-variables

1ère PARTIE : COURS

Typologie des charges
INTRODUCTION
TYPOLOGIE DES CHARGES
Les charges variables, fixes et semi-variables
Les charges directes et indirectes
Exemple
LES DIRECTS COSTINGS : SIMPLE ET ÉVOLUÉ
Principes de base
Quelques concepts
La procédure direct costing simple
La procédure direct costing evolué
Etudes de cas
• Etude de cas 1
• Etude de cas 2
LES SECTIONS HOMOGÈNES
Principes de base
Quelques concepts
Procédure de calcul
Etudes de cas
• Etude de cas 3
• Etude de cas 4
LA MÉTHODE DES STANDARDS
Principes de base
Quelques concepts
Procédure de calcul
Etudes de cas
• Etude de cas 5
ANALYSE DES ECARTS
Introduction
Méthodologie
Explication des écarts et actions correctives
Calcul des écarts
Ecarts sur charges directes
Ecarts sur charges indirectes
LA MÉTHODE ABC
Considérations de base
Critiques selon les auteurs de l’ABC de la méthode des sections homogènes
Exemple d’application de la méthode ABC
Les effets de la comptabilité par activités
Conclusion
Etudes de cas
• Etude de cas 6
ALLOCATION OPTIMALE
Le problème de la répartition
Principes de base
Objectifs de la méthode
Formulation mathématique
Etudes de cas
• Etude de cas 7
COMPARAISON DES REGLES DE REPARTITION
Choix de la méthode de répartition
MODELE QUASI OPTIMAL
Problème de la sous information (plus de produits que de périodes)
Quelques remarques
REMARQUES FINALES
QUELQUES RAPPELS DE STATISTIQUE
2ème PARTIE : ARTICLES
INTRODUCTION AU CONTROLE DE GESTION, COUTS PARTIELS, COUTS COMPLETS
When and why to measure costs less accurately to improve decision making, Merchant Kenneth A. and Shields Michael D, Accounting Horizons, juin 1993.
Un coût unitaire a-t-il un sens ?, Bouquin Henri, RFC 275, février 1996
Le prix de revient est mort ! Vive le coût de revient !, Lebas Michel, RFC 275, février 1996
La production au plus juste ou une nouvelle vision du coût complet, Baglin Gérard, RFC 266, avril 1995
METHODE ABC
Comment mener à bien un projet de comptabilité par activités, Cooper Robin, RFC 249, octobre/novembre 1993
La comptabilité à base d’activités, principes généraux et application, Piget Patrick, Direction et Gestion des Entreprises n° 169/170
Le chemin de fer et le monstre ; une application de la méthode ABC dans la presse écrite, Ravignon Laurent, RFC 278, mai 1996
LES BUDGETS
D’un contrôle de gestion budgétaire à un contrôle de gestion stratégique ; l’exemple de la Poste, Senez Philippe, RFC 281, juillet-août/septembre 1996
3ème PARTIE : ETUDES DE CAS
SECTIONS HOMOGENES
• Société Z
• Les Textiles réunis
• Cuisines scolaires
• La Fabrique de Nim
• La SFB
• Sous-vêtements
• General Hospital
OPTIMAL
• Saucisses agglomérées
• WRPCC
• Répartition
• Entreprise
• Répartition
• Répartition
ECARTS
BIBLIOGRAPHIE SUCCINTE
INTRODUCTION

Extrait du cours: Typologie des charges: Les charges variables, fixes et semi-variables

Qu’est-ce que c’est la comptabilité de gestion ?
Tout d’abord, il faut faire la distinction entre la comptabilité dite « financière » et la comptabilité de gestion. La comptabilité financière enregistre les échanges entre une entreprise et son environnement économique et produit des états financiers publiés. La comptabilité de gestion est une comptabilité « interne » qui s’intéresse à la performance économique de l’entreprise. On peut aussi la définir comme étant un système d’information comptable qui vise à aider les managers et influencer les comportements en modélisant les relations entre les ressources allouées et consommées et les finalités poursuivies.
Les quatre objectifs de la comptabilité de gestion peuvent se résumer comme suit :
1. contenir le coût du produit ou service vendu en dessous de son prix de vente ; pour ce faire, il faut comprendre comment les coûts se forment afin de pouvoir agir sur eux
2. évaluer les stocks
3. mesurer la performance des produits, processus et entités pour informer ceux qui les gèrent
4. assurer le suivi des ressources engagées dans le processus de production
Mis à part quelques rares cas, où la comptabilité analytique est normalisée (par exemple pour les entreprises contractées par l’Etat), il n’existe pas d’obligation de tenir une comptabilité analytique. Les entreprises qui choisissent de tenir une comptabilité de gestion sont libres quant au choix de la méthode.
La comptabilité de gestion est une science relativement jeune – c’est la production de masse et le taylorisme qui lui donnent une impulsion de départ au début du XXe siècle. En 1901 l’Américain Alexander H. Church avait décrit les moyens de calculer des coûts horaires par machine selon des taux modulés pour chacune et a intégré ainsi à la comptabilité le traitement complet des frais généraux par un système de coûts préétablis. Frédéric W. Taylor, de son côté, était adepte de l’imputation des frais au prorata des temps de main-d’œuvre. En 1921 Alfred Sloan chez General Motors a créé un système basé sur une délégation limitée du pouvoir de décision associée à un contrat de gestion par lequel le subordonnée s’engageait à atteindre certains objectifs avec des moyens spécifiés. Le direct costing, ou méthode du coût variable, a fait l’objet de débats actifs dans les années cinquante et au début des années soixante, mais sa pratique, dans quelques entreprises pionnières remonte jusqu’aux années 1910. Quant à la méthode des sections homogènes, puisant ses racines chez Taylor, elle a été développée dans l’industrie mécanique de production par lots et promue par Rimailho et les travaux de la Cégos dans les années 30, avant d’être formalisée par les Plans comptables français.

CLiCours.com :  L'origine de la comptabilité à parties doubles

………
Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Typologie des charges: Les charges variables, fixes et semi-variables (2.65 MB)  (Cours DOC)
Typologie des charges

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *