Cours d’informatique Java

Sommaire: Cours d’informatique Java

Chapitre 1 – Les bases du langage Java
Les données
Les primitives
–  Table des primitives
–  Portabilité
–  Initialisation des primitives
–  Les valeurs littérales
–  Casting sur les primitives
Les constantes
Les handles
–  final
Les chaînes de caractères
Les tableaux
–  Déclaration
–  Initialisation
Les vecteurs
Les collections
Les itérareurs
Les comparateurs
Les opérateurs
Description des principaux opérateurs
–  Opérateur d’affectation
–  Opérateurs arithmétiques à deux opérandes
–  Opérateurs à un opérande
–  Opérateurs relationnels
–  Méthode equals
–  Opérateurs logiques
–  Opérateurs d’arithmétique binaire
–  L’opérateur à trois opérandes
–  Opérateurs de casting
new
instanceof
L’opérateur + pour String
Priorité des opérateurs
Les structures de contrôle
Mots clés
–  static
–  final
–  synchronized
–  native
–  transient
–  volatile
–  abstract
Chapitre 2 – Concepts de base de la programmation orientée objet
Introduction
« Tout est objet ! »
Illustration des concepts de classe et d’objet
Les classes
Définition
Les classes final
Les classes internes
–  Plusieurs classes dans un même fichier
–  Les classes imbriquées ou static
–  Les classes membres
–  Les classes locales
–  Les classes anonymes
Les champs
Définition
Variables d’instances & Variables static

Cours Java
Les variables final
Les méthodes
Les retours
Les méthodes d’instances
Les méthodes static
Les méthodes native
Les méthodes final
Les constructeurs
Les constructeurs : création d’objets
–  Les constructeurs (constructor)
–  Exemple de constructeurs
–  Création d’objets (object)
–  Surcharger les constructeurs
–  Autorisation d’accès aux constructeurs
Initialisation des objets
–  Les initialiseurs de variables d’instances et statiques
–  Les initialiseurs d’instances
–  Les initialiseurs statiques
–  Les variables final non initialisées
Les finaliseurs
La destruction des objets (garbage collector)
Le concept de l’héritage
Hiérarchie des classes
–  Extends
–  Référence à la classe parente
Redéfinition des champs et des méthodes
–  Redéfinition des méthodes
La surchage
–  Surcharger les méthodes
Accessibilité
–  public
–  protected
–  Autorisation par défaut
–  private
Les classes abstraites, les interfaces, le polymorphisme
Le mot clé abstract
–  Méthodes et classes abstraites
Les interfaces
Casting
–  Sur-casting
–  Sous-casting
Polymorphisme
–  Utilisation du sur-casting
–  Late-binding
–  Polymorphisme
Chapitre 3 – Spécificités du langage
Les entrées / sorties
Package
Les packages
–  Les packages accessibles par défaut
–  L’instruction package
–  L’instruction import
Le clonage
Les threads
Programme principal : la méthode main
Les exceptions (exception) et les erreurs (error)
–  Deux types d’erreurs en Java
–  Principe
–  Attraper les exceptions
Annexes
La machine virtuelle Java (JVM)
Compilation
Diagramme de classe – UML
Représentation d’une classe
–  visibilité
Relations de dépendances
Généralisation – Relation d’héritage
–  Association – Relation de contenance
–  Généralisation particulière – Implémentation d’une interface
–  Autres relations de dépendance
Diagramme de séquence – UML

Extrait du cours cours d’informatique Java

Chapitre 1 – Les bases du langage Java
Les données
Les primitives
Les concepteurs de Java ont doté ce langage d’une série d’éléments particuliers appelés primitives. Ces éléments  ressemble à des objets, mais ne sont pas des objets ! Ils sont créés de façon différente, et sont également  manipulés en mémoire de façon différente. Cependant il peuvent être enveloppés dans des objets spécialement  conçu à cet effet, et appelés enveloppeurs (wrappers).
– Portabilité
A l’inverse de ce qui se passe avec les autres langages, la taille des primitives est toujours la même en Java, et ce quelque soit l’environnement ou le type de la machine. On garantit ainsi la portabilité des programmes Java.
Les constantes
Java ne comporte pas de constantes à proprement parler. Il est cependant possible de simuler l’utilisation de  constantes à l’aide du mot clé final. Une variable déclarée final ne peut plus être modifiée une fois qu’elle a été  initialisée.
Lorsqu’un élément est déclaré final, le compilateur est à même d’optimiser le code compilé afin d’améliorer sa  vitesse d’exécution.
Remarquons que les variables déclarées final peuvent être initialisées lors de l’exécution et non seulement lors  de leur déclaration !
Les chaînes de caractères
En Java, les chaînes de caractères sont des objets. Ce sont des instances de la classe String. Depuis les premiers  langages de programmation, les chaînes de caractères ont posé des problèmes ! En effet, s’il est facile de définir  différents types numériques de format fixe, les chaînes de caractères ne peuvent pas être représentées dans un  format fixe car leur longueur peut varier de 0 à un nombre quelconque de caractères.
Java utilise une approche particulière. Les chaînes de caractères peuvent être initialisées à une valeur  quelconque. Leur longueur est choisie en fonction de leur valeur d’initialisation. En revanche, leur contenu ne  peut plus être modifié. En effet, la longueur des chaînes étant assurée de ne jamais varier, leur utilisation est très  efficace en termes de performances.
Les tableaux
Les tableaux Java sont des structures pouvant contenir un nombre fixe d’éléments de même nature. Il peut s’agir  d’objet ou de primitives. Chaque élément est accessible grâce à un indice correspondant à sa position dans le  tableau. Les tableaux de Java sont des objets, même lorsqu’ils contiennent des primitives.
Mots clés
– static
Un élément déclaré static appartient à une classe et non à ses instances. Les objets instanciés à partir d’une classe  ne possèdent pas les éléments de cette classe qui ont été déclaré static. Un seul élément existe pour la classe et il  est partagé par toutes les instances. Cela ne limite en aucune façon l’accessibilité mais conditionne le résultat  obtenu lors des accès. Les primitives, les objets et les méthodes peuvent être déclaré static.
– final
De nombreux langages de programmation, par exemple, font la différence entre les données dont la valeur peut  être modifiée (les variables) et celles dont la valeur est fixe (les constantes). Java ne dispose pas de constantes.  Ce n’est pas une limitation, car Java dispose d’un mécanisme beaucoup plus puissant, avec le modificateur final,  qui permet non seulement d’utiliser une forme de constantes, mais également d’appliquer ce concept à d’autres  éléments comme la méthode ou les classes.

LIRE AUSSI :  Java Swing un éditeur de texte

…….
Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Cours d’informatique Java (877 KO)  (Cours PDF)
Cours Java

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *