Cours réseaux informatiques le protocole de communication

Extrait du cours réseaux informatiques le protocole de communication

1 – NOTION DE PROTOCOLE
Pour une couche donnée, on appelle protocole, l’ensemble des règles et des formats (sémantiques et syntaxiques) prédéfinis déterminant les caractéristiques de communication des processus de la couche. La mise en oeuvre d’un protocole est effectuée à partir d’un PDU (Protocol Data Unit).Un sous-système dans une couche est un élément n’ayant des interactions qu’avec les éléments des biveaux immédiatement supérieur et inférieur. Il est composé d’une ou plusieurs entités. On peut donc considérer qu’une entité est un processus qui met en oeuvre un protocole particulier. On dit que le programme correspondant implémente le protocole. Les services d’une couche sont les fonctionnalités offertes par cette couche à la couche supérieure. On y accède par des primitives spécifiques du service. Le point d’accès à des services (SAP) est le point où les services sont fournis par une entité de la couche aux sous- systèmes des couches supérieures ou inférieures. Les blocs de données utilisateurs (SDU, Service Data Unit) sont transmis par l’intermédiaire des SAP. Une couche offre en général plusieurs points d’accès.
2 – EXEMPLE PROTOCOLE « SEND AND WAIT »
Le protocole « envoi et attente » est un des plus simple. Chaque entité peut émettre et recevoir des PDU par l’intermédiaire de sa boîte à lettres locale à son sous-système. Après l’envoi d’un PDU, l’entité se met en attente de réception d’un accusé de réception. La figure 3 montre l’architecture du système. Les primitives sont les suivantes :
– en provenance de la couche supérieure data.request,
– à destination de la couche supérieure data.indication,
– en provenance de la couche inférieure envoi.indication,
– à destination de la couche inférieure envoi.request.
3 – PROTOCOLE ICMP
Le protocole ICMP (Internet Control Message Protocol) permet l’échange des diagnostics d’erreurs entre éléments actifs du réseau. Bien que tournant au dessus de IP (couche 3), il est requis par toute machine fonctionnant sous IP. La plupart des paquets contiennent des informations sur les causes de destructions des paquets par exemple TTL expiré, destination inaccessible. Le format des données est extrêmement élaboré par contre il n’y a pas de dialogue entre deux entités ICMP. Tout paquet ICMP commence par un en-tête :
– type : 8 bits,
– code : 8 bits,
– checksum : 16 bits.

LIRE AUSSI :  Routage dans les VANETs

……..

Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Cours réseaux informatiques le protocole de communication (115 KO) (Cours PDF)
réseaux informatiques le protocole de communication

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *