District de Tsihombe

District de Tsihombe

Relation entre TSM et IPS-3

Pour le district de Tsihombe, une relation entre IPS-3 et TSM commence à partir de 5 mois de retard [lag-5, (TSM : MJJ, IPS-3 : DJF)] (Figure 42-a). Les cellules significatives croissent rapidement au cours d’un décalage de 4 mois [lag-4, (TSM : JJA, IPS-3 : DJF)] (Figure 42-b) et de 3 mois [lag-3, (TSM : JAS, IPS-3 : DJF)] (Figure 42-c). C’est au cours d’un décalage de 4 mois [lag-4, (TSM : JJA, IPS-3 : DJF)] que les valeurs significatives sont les plus nombreuses (Figure 42-b). Elles couvrent (24°S à 26,5°S et 42°E à 44°E) de latitude Sud et de longitude Est. On remarque aussi l’empreinte de la TSM au sud de Tsihombe.

On observe que « r » est positive et varie de 0,3 à 0,65 (Figure 43-b). Le coefficient de corrélation positif signifie que la TSM du mois de juin-juillet-août évolue dans le même sens que l’IPS-3 de décembre à février. C’est-à-dire que les anomalies positives de la TSM durant juin-juillet-août localisées dans (24°S à 26,5°S et 42°E à 44°E) et au sud du district de Tsihombe peuvent provoquer aussi une augmentation par rapport à la normale de la précipitation au cours de décembre à février, et une configuration inverse se présente dans le cas d’une anomalie négative de la TSM durant juin-juillet- août.

Une nette diminution de l’extension spatiale des cellules significatives s’observe avec un décalage de 2 mois [lag-2, (TSM : ASO, IPS-3 : DJF)] (Figure 42-d). Durant cette période d’ASO (Aout-Septembre-Octobre), la TSM dans la zone (24°S à 27°S et 42°E à 44°E) et le IPS-3 sont en corrélation positive (Figure 43-b). C’est-à-dire que l’IPS-3 et la TSM durant le Faosa dans la zone (24°S à 27°S et 42°E à 44°E) évoluent dans le même sens. Et si l’on n’effectue aucun décalage entre les deux variables, les régions avec des corrélations positives significatives se trouvent au sud du district de Beloha (Figure 42-e). La valeur de « r » est de 0,3<r<0,4 (Figure 43-e). On relève une valeur positive significative à faible extension spatiale.

 En guise de conclusion, le début d’une relation positive et significative entre IPS-3 et la TSM se présente à partir du mois de mai à juin. Les chiffres statistiques obtenus montrent l’évolution de l’IPS-3 avec la TSM dans (24°S à 26,5°S et 42°E à 44°E) et au sud du district de Tsihombe dans le même sens. Donc, une diminution de la TSM par rapport à la normale au cours de juin-juillet- août dans (24°S à 26,5°S et 42°E à 44°E) et celle au sud du district de Tsihombe peuvent entrainer la baisse du taux de précipitation relevé pendant l’Asara, et la hausse anormale de la TSM pendant le mois de juin-juillet-août dans (24°S à 26,5°S et 42°E à 44°E) et celle au sud du district de Tsihombe peuvent induire une augmentation du taux de précipitation de l’Asara dans le district de Tsihombe.

LIRE AUSSI :  Chiralité et acides aminés en Terminale S

Relation entre TSM et IPS-4

Au cours du mois de juillet-août-septembre-octobre [lag-2, (TSM : JASO, IPS-4 : DJFM)] (Figure 44-d), la TSM dans la zone du SMACC, au sud de Tsihombe et d’Ambovombe présente une forte corrélation avec IPS-4. « r » varie de 0,3 à 0,6 dans la cellule d’upwelling au sud de Taolagnaro, dans la zone du SMACC et entre (24,5°S à 27°S et 42°E à 45°E) (Figure 45-d). Dans ce cas, le réchauffement anormal de la TSM dans la cellule d’upwelling au sud de Taolagnaro, celui dans la zone du courant côtier et entre (24,5°S à 27°S et 42°E à 45°E) au cours du mois de juillet-août- septembre-octobre peuvent être associés à l’augmentation par rapport à la normale du taux de précipitation au cours de l’Asara, et inversement, le refroidissement anormal de la TSM dans la cellule d’upwelling au sud de Taolagnaro, celui dans la zone du SMACC et entre (24,5°S à 27°S et 42°E à 45°E) au cours de juillet-août-septembre-octobre peuvent être accompagnés d’une baisse du taux de précipitation au cours de l’Asara dans le district de Tsihombe. Durant l’opération de décalage de 4,3,2,1 mois, la TSM entre (24,5°S à 27°S et 42°E à 45°E) et celle dans la zone du SMACC prédominent et présentent une corrélation positive avec le IPS-4.

En examinant attentivement les cartes, on peut conclure que la valeur de l’IPS-4 dans le district de Tsihombe est fortement liée à la variation de la TSM dans la zone SMACC et de la zone d’upwelling au sud de Taolagnaro, mais aussi de la TSM entre (25°S à 27°S et 42°E à 44°E) au cours de juillet-août-septembre-octobre. Les anomalies négatives de la TSM dans ces zones au cours l’Asotry et du Faosa peuvent entrainer la baisse des précipitations durant l’Asara dans le district de Tsihombe, et une situation inverse peut se manifester en cas d’anomalies positives de la TSM dans ces zones pendant l’Asara et le Faosa.

District de TsihombeTélécharger le document complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *