Généralités sur le chou

Généralités sur le chou

Description et origine

Le chou pommé (Brassica oleracea) fait partie des premières plantes horticoles. Il est originaire de l’Europe occidentale ou des régions méditerranéennes (ADAB, 2001). C’est une plante dicotylédone, biannuelle dont les feuilles forment une tête compacte ou pomme. Il appartient à la famille des Brassicacea. Ces dernières sont plus importantes dans l’hémisphère nord (Guignard, 1998).Importance du chou Le chou a servi au moyen âge comme plante médicinale avant d’être finalement intégré à l’alimentation souvent comme base de soupe.

Selon Mességué (1972), le chou a des vertus antiscorbutiques, antitoxiques et une action cicatrisante. L’organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estime que les Brassicacea sont développées sur une superficie de trente millions d’hectares, avec une production annuelle globale de 105 millions pour les choux, les choux-fleurs et le colza (Guilloux, 2000). Au plan national, le chou occupe la 4ème position avec une production s’élevant à 25000 tonnes (DH, 2003). 1.3. Exigences pédoclimatiques Le chou s’adapte à plusieurs types de climats, mais il préfère les régions côtières à humidité atmosphérique élevée. Sa bonne résistance au froid et ses multiples variétés permettent sa culture durant toute l’année bien que son rendement soit plus élevé en saison sèche. Le chou est exigent en fumure et en soufre.

Il préfère les sols profonds limono-argileux. Il est tolérant à la salinité et au chlore. Mais il craint les carences en molybdène et en magnésium ainsi que les excès de cuivre. Le pH du sol doit être supérieur à 6. Le chou pommé fait d’importants prélèvements dans le sol: il est donc nécessaire d’espacer sa culture sur une même parcelle de 3 ans au moins. 1.4. Techniques culturales du chou 1.4.1. Semis La période de semis dépend de la variété. Pour les variétés de la saison sèche (exemples Santa et Tropicana) le semis est fait du mois de septembre au mois d’avril. Pour celles de la saison humide (exemples Fama-H et Superette) le semis se fait du mois de mai au mois de juillet. 7g de graines semées dans 2 m² suffisent pour planter 100 m² de choux. La durée en pépinière est entre 25 et 35 jours. Il faut une voile pour protéger les jeunes plantules très vulnérables à ce stade à divers ravageurs. Dés que les jeunes plantules ont 5 ou 6 vraies feuilles, elles sont prêtes pour être repiquées. Les plantules qui seront repiquées doivent être saines et robustes.

LIRE AUSSI :  CONTRIBUTION A L’ETUDE D’ELEMENTS POUR UN GUIDE D’EVALUATION DES ZONES SENSIBLES

Plantation et entretien

Avant toute plantation, il est recommandé d’apporter 200 à 300 Kg de matières organiques et 2,5 à 3 Kg d’engrais minéral NPK (10-10-20) dans 100 m² de culture. Le repiquage se fait par un enfoncement dans le sol de la partie inferieure de la plante jusqu’au niveau des vraies feuilles sur des lignes espacées de 35cm à 40 cm. La culture du chou exige un apport en eau quotidien surtout au stade de développement de la pomme. Le sarclage et le binage doivent aussi se faire de façon régulière pour permettre l’aération du sol. Faire attention aux racines superficielles, qui sont bien développées dans le cas du chou. Il est fortement recommandé d’incorporer au sol par un léger binage, 2Kg d’engrais minéral NPK (10-10-20) dans 100 m² de culture 20 et 35 jours après repiquage.

Les principaux ravageurs du chou

L’espèce Plutella xylostella (Linnée, 1758) (Lepidoptera, Plutellidae) (P. xylostella) ou teigne des crucifères est un petit papillon de 10 mm d’envergure. De couleur brunâtre, il présente au repos une bande longitudinale blanche ondulée sur le dos Figure 1. Le vol est saccadé et court. La couleur du mâle est plus contrastée que celle de la femelle. La chenille fusiforme est vert clair et mesure 10 à 12 mm environ. La femelle pond environ 160 œufs isolément ou par paquets de 2 à 6 œufs sur la face inferieure des feuilles le long des grosses nervures ou sur la tige. L’évolution embryonnaire dure 4 à 8 jours selon la température.

A l’éclosion, les jeunes chenilles: stade larvaire 1 rampent à la face inférieure des feuilles, pénètrent dans celles-ci et y vivent en mineuses. Elles font apparaitre des « virgules » sur les feuilles (BORDAT et ARVANITAKIS 2004) Figure 2a. Au bout de 3 à 4 jours, les chenilles quittent les galeries, filent quelques fils de soie et muent: nous sommes au stade larvaire 2. Les larves rongent les feuilles tout en respectant les nervures Figure 2b. Après 18 jours, les chenilles fabriquent de larges fourreaux soyeux accolés aux nervures à la face inferieure de la feuille et s’y chrysalides. Le développement des nymphes dure 8 jours avant que les jeunes adultes émergent.

Généralités sur le chouTélécharger le document complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *