Le commerce électronique les avantages du commerce en ligne

Le commerce électronique

Le commerce électronique désigne toute activité commerciale qui a lieu par l’intermédiaire d’appareils électroniques (surtout des ordinateurs) branchés en réseaux. Il s’agit notamment des transactions commerciales conclues sur Internet, les systèmes de paiement et les opérations bancaires, le commerce de bien et de services et les systèmes électroniques d’approvisionnement et de reconstitution de stocks (Abidar, 2003).

Le commerce électronique peut être défini généralement comme la vente ou l’achat de biens ou de services, que ce soit entre entreprises, ménages, particuliers ou organisations privées, par le biais d’opérations électroniques effectuées par Internet ou par d’autres réseaux informatiques. (SoultanBeieff, Décembre 2016) .

Selon la définition de l’OCDE, le commerce électronique ou e-commerce en anglais, est « la vente ou l’achat de biens ou de services, effectués par une entreprise, un particulier, une administration ou toute autre entité publique ou privée, et réalisé au moyen d’un réseau électronique » (Hichem Fidouhe, 2014-2015).

Le magasinage en ligne gagne de plus en plus en popularité en raison de la rapidité et de la facilité d’utilisation qu’il offre aux clients. La vente en ligne peut aider votre entreprise à pénétrer de nouveaux marchés et à accroître vos ventes et vos profits. Les activités de commerce électronique, telles que la vente en ligne, peuvent viser les consommateurs ou d’autres entreprises. Le commerce électronique de détail (ou commerce électronique B2C– sigle de Business to Consumer) désigne la vente en ligne de biens et de services, de même que la présentation directe de renseignements aux consommateurs. Le commerce électronique interentreprises (ou commerce électronique B2B – sigle de business to business) se rapporte à la vente en ligne de produits, de services ou de renseignements d’une entreprise à une autre.

Si vous souhaitez vendre à d’autres entreprises, vous pouvez recourir à Internet pour trouver des indications de clients potentiels, publier des appels d’offres et offrir des produits par l’intermédiaire de votre site Web ou d’un cybermarché. La recherche de produits et services en ligne peut vous faire gagner temps et argent, car vous pouvez trouver les prix les plus avantageux sans avoir à vous déplacer. De plus, vous pouvez vous servir d’Internet pour trouver de nouveaux fournisseurs, afficher des demandes de produits ou services que vous souhaitez vous procurer ou rechercher des produits et services. Les réseaux de commerce en ligne peuvent également contribuer à l’échange efficace de renseignements entre les acheteurs et les vendeurs.

Les avantages du commerce en ligne

Quant aux avantages de la vente en ligne, ils justifient amplement d’entamer une telle activité pour toute entreprise désirant s’épanouir. En effet, le commerce en ligne permet à l’entreprise de réaliser les bénéfices suivants :

– L’augmentation des revenus : les boutiques en ligne sont très faciles à créer et génèrent des revenus considérables pour un coût peu élevé car elles sont ouvertes 24h/24, tous les jours de la semaine et ne nécessitent pas la présence d’une personne physique pour servir les clients. En plus, vous pouvez gagner beaucoup d’argent, grâce à la publicité affichée sur votre site.
– L’expansion du marché : le commerce électronique ouvre des canaux de vente jusque-là inexplorés qui dépassent de loin le marché de proximité des petites entreprises.

L’émergence de la vente en ligne est directement liée à l’apparition du web au début des années 1990. Le 11 août 1994, Phil Brandenberger, un habitant de Philadelphie, passe la première commande en ligne en utilisant un système de paiement sécurisé par carte bancaire. ( https://www.petite-entreprise.net).

Vendre sur son site Web : mise sur pied d’un magasin virtuel

La présente section explique en quoi consiste la vente en ligne sur votre site Web. Trois éléments sont indispensables au traitement d’une opération de vente en ligne :
1. Le panier d’achat ;
2. Un serveur sécurisé ;
3. Le traitement des paiements.

Ces trois éléments essentiels sont exposés plus amplement ci-dessous.

Panier d’achat
Les logiciels « panier d’achat » retiennent les articles que l’utilisateur choisit d’acheter sur le site Web avant de passer à la « caisse ». Le panier d’achat virtuel comporte trois parties :
– Le catalogue de produits ;
– La liste des achats ;
– Le système de caisse de sortie.
• Le catalogue de produits contient tous les renseignements nécessaires pour présenter au client chaque produit offert et compléter une opération de vente en ligne. Les renseignements inclus dans la base de données de produits comprennent, en règle générale, le prix, le numéro du produit (UGS), une image ou autre représentation multimédia, les options ou choix concernant le produit.
• La liste des achats (c.-à-d. la liste des produits sélectionnés) permet aux utilisateurs de retracer les articles qu’ils souhaitent acheter. On utilise habituellement une image de panier d’achat pour indiquer les articles sélectionnés par le visiteur. Pour que le panier d’achat fonctionne correctement, l’ordinateur de l’utilisateur doit être réglé pour accepter les témoins (cookies).
• Le système de caisse de sortie permet aux clients de sélectionner des produits en cliquant sur un bouton « ajouter des articles dans le panier », puis de payer les produits sélectionnés.

Lire sur cLicours.com :  Electron beam welding (EBW)

Serveur sécurisé
Le serveur sécurisé contribue à assurer une protection contre la perte ou la modification des renseignements personnels. Le protocole SSL est la technologie la plus couramment utilisée aux fins des transactions sécurisées en ligne. Le protocole SSL procède au cryptage (codage) de toutes les données échangées entre le serveur de la boutique et l’ordinateur du client. Ces renseignements, par exemple les numéros de carte de crédit, deviennent ainsi très difficiles à décoder pour des tiers. Les paniers d’achat n’ont un rôle à jouer que dans une partie de la transaction. Ils transmettent des renseignements (c’est-à-dire les articles commandés par l’utilisateur) à une passerelle de paiement. Une passerelle de paiement est un service distinct qui relie le panier d’achat aux réseaux financiers intervenant dans la transaction. Les passerelles de paiement associent les transactions à des certificats d’identification commerciale et les marchands n’ont ainsi par besoin de connaître le numéro de carte de crédit de leurs clients. Les serveurs constituent l’épine dorsale d’Internet, il s’agit d’ordinateurs reliés par des lignes de communication qui distribuent les renseignements sous forme textuelle, graphique et multimédia à des ordinateurs en ligne qui demandent des données. Si vous prévoyez faire de la vente en ligne, vous devrez vous doter d’un certificat numérique pour que fonctionne la technologie SSL. Un certificat numérique est un certificat d’identité qui contribue à démontrer la crédibilité d’un site Web.

Options relatives au traitement des paiements
En matière de traitement des paiements, cinq options s’offrent à vous :
– Le traitement des paiements par un tiers ;
– Le compte commercial Internet ;
– Le traitement des paiements manuel (hors ligne) ;
– Les passerelles de PPEF et de paiement sur demande ;
– Le commerce électronique mobile avec identification par radiofréquence et communication.

Table des matières

0. INTRODUCTION GENERALE
0.1. Problématique
0.2. Hypothèse
0.3. Objectifs
0.3.1. Objectifs globaux
0.3.2. Objectifs spécifiques
0.4. Choix et intérêt du sujet
0.5. Délimitation du sujet
0.6. Méthodologie
0.6.1. Méthodes
0.6.1.1. Le processus unifié (UP)
0.6.1.2. La méthode historique
0.6.2. Techniques
0.6.2.1. La technique documentaire
0.6.2.2. Technique d’interview
0.7. Difficultés rencontrées et leur contournement
0.8. Subdivision du travail
CHAPITRE PREMIER : LA REVUE DE LA LITTERATURE
I.1. REVUE DE LA LITTERATURE THEORIQUE
I.1.1. Le commerce électronique
I.1.2. Définition
I.1.3. Les avantages du commerce en ligne
I.1.4. Vendre sur son site Web : mise sur pied d’un magasin virtuel
1. Panier d’achat
2. Serveur sécurisé
3. Options relatives au traitement des paiements
I.1.5. Internet
I.1.6. Les technologies de l’information
I.1.7. Abandon du panier d’achat
I.1.8. Authentification
I.1.9. Auto répondeur
I.1.10. Autorisation
I.1.11. Certificat numérique
I.1.12. Chiffrement
I.1.13. Compte commercial
I.1.14. Frais initiaux
I.1.15. Hameçonnage
I.1.16. Logiciel libre
I.1.17. Panier d’achat
I.1.18. Passerelle de paiement
I.1.19. Protocole SSL
I.1.20. Une boutique en ligne
I.1.21. Site web
I.1.22. Application web
I.1.23. Application mobile
I.1.24. Vitrine
I.1.25. Les sites statiques
I.1.26. Les sites dynamiques
I.2. REVUE DE LA LITTERATURE EMPIRIQUE
CHAPITRE DEUXIEME : ETUDE DU MILIEU ET DEMARCHE D’INVESTIGATION
II.1. Présentation du milieu d’étude
II.1.1. De la création, dénomination et location
II.1.1.1. Historique de la maison
II.1.1.2. But
II.1.1.3. De l’évolution de l’entreprise
II.1.2. Structure fonctionnelle
II.2. Analyse du système existant
II.2.1. Du processus de vente au niveau de la maison Billionnaire
II.2.2. Etude des documents
II.2.3. Les ressources disponibles
II.2.4. Critique du système d’Information existant
II.2.5. Proposition de la solution
II.3. Planification du projet logiciel
II.3.1. Faisabilités techniques
II.3.2. Présentation de la méthode PERT
II.3.2.1. Découpage du projet en sous tâches
II.3.2.2. Le tableau des prédécesseurs et les durées des tâches
II.3.2.3. Détermination des niveaux des tâches
II.3.2.4. Calculs des marges
II.3.2.5. Elaboration du diagramme PERT
II.3.3. Estimation du coût du logiciel
II.3.3.1. Présentation de la méthode COCOMO (Constructive Cost Model)
CONCLUSION 

Cours gratuitTélécharger le document complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.