Méthodes d’étude des caractéristiques de végétation

Thèse méthodes d’étude des caractéristiques de végétation, tutoriel & guide de travaux pratiques en pdf.

METHODES D’ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE VEGETATION

III.1 Cas des mangroves Une étude quantitative et structurale des différentes catégories de mangrove et une caractérisation chimique de leur substrat ont été faites dans les différents sites d’étude.
 Etude quantitative de végétation La méthode da placeau de Braun-Blanquet (1965) a été adoptée. Cette méthode a été utilisée afin d’obtenir des données quantitatives des différentes catégories de mangrove dans une surface homogène appelée « placeau ». Dans les différents sites d’étude, des placeaux d’une superficie variant de 25 m² à 500 m² ont été installés sur chaque catégorie de mangrove à l’aide d’une ficelle dont la ligne centrale est perpendiculaire au chenal ou au bord de la mer. Le placeau est ensuite subdivisé en placettes de 5m x 5m. Des inventaires floristiques ont été ensuite réalisés à l’intérieur de chaque placette. Les paramètres utilisés sont la localité, la catégorie de mangrove, les coordonnées géographiques, l’altitude et le nom des espèces présentes et leur nombre d’individus.
 Etude structurale de végétation La structure de la végétation est définie comme étant la répartition et l’agencement les unes par rapport aux autres des plantes constituantes d’une formation végétale (Guinochet, 1973). Ainsi, son étude permet d’avoir une image réelle ou représentative de l’ensemble de la végétation.
La structure horizontale d’une végétation est l’agencement et la répartition des plantes les unes par rapport aux autres dans le sens horizontal (Gounot, 1969). Pour mettre en évidence cette répartition et la disposition des espèces constituant la formation végétale, la méthode de Godron et al. (1983) a été utilisée. Cette méthode consiste à schématiser la formation suivant une ligne, montée perpendiculairement au chenal ou au bord de la mer, afin d’observer l’ouverture de la formation ainsi que la distribution et le mode de succession des espèces dans la formation.
Un profil schématique de chaque catégorie de végétation est dressé sur la ligne centrale du placeau précédent. Toutes les espèces touchant cette ligne seront dessinées sur le profil de la végétation et les plantes comprises dans les deux bandes parallèles (sur 1 m de chaque côté) sont projetées aussi sur ce profil . Ce dernier permet de représenter l’architecture de la formation étudiée en tenant compte de sa hauteur maximale, de la hauteur du fût des individus, des diamètres et des distances entre les pieds des arbres ainsi que de la topographie.
 Etude pédologique Dans chaque catégorie de mangrove, un échantillon de sol a été prélevé et leur analyse a été faite au laboratoire du service pédologique du FOFIFA à Tsimbazaza. Les paramètres suivants ont été mesurés : – Le pH est mesuré à l’aide d’un pH à électrode de verre. Les critères d’interprétation des analyses chimiques dans l’annexe 3 ont été utilisés comme références. – La salinité est mesurée par un conductimètre. L’échelle de salinité des sols de Durand (1974) a été prise comme référence (tableau 1). La concentration de l’échantillon à analyser est de 1 / 2,5 c’est-à-dire 1g de sol dans 2,5ml d’eau distillée.

………

Cours gratuitTélécharger le cours complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *