Cours systèmes de cablage

Cours systèmes de cablage, tutoriel & guide de travaux pratiques en pdf.

SYSTEMES DE CABLAGE

Système à paires torsadées : le câblage évolue vers les catégories 6 et 7

Il y a 5 ans, la catégorie 5 en était à ses débuts. Deux ans plus tard on avançait déjà que les fréquences de transmission pourraient atteindre 300 MHz et qu’il faudrait choisir des composants meilleurs que ceux de catégorie 5 pour avoir des ACR (Attenuation to Crosstalk Ratio) supérieurs. Les promoteurs du tout fibre optique faisaient alors valoir la supériorité de leur système en garantissant une bande passante de plusieurs Gbit/s. Mais, en même temps, les constructeurs proposaient Ethernet 100 Mbit/s sur câble de catégorie 3. L’électronique venait de rattraper brutalement le cuivre en montrant qu’avec un codage sophistiqué, il était possible d’augmenter le débit sans augmenter la bande passante du support de transmission.
Gigabit Ethernet est aujourd’hui supporté par la catégorie 5 (classe D). Cette performance d’abord limitée à la longueur de 25m, est parvenue, grâce à ces progrès, à 100m. Au même moment, les systèmes de câblage de catégorie 5+, 6 (classe E) et 7 (classe F) garantissant des ACR de plus en plus élevés sont apparus. Une évidence se faisait jour, la catégorie 5 standard ne supporterait pas les futurs réseaux à hauts débits.
Depuis 1997, un groupe de travail ISO travaille sur les nouvelles classes E et F. Les spécifications des nouvelles catégories ne sont pas encore figées. Le gros du marché des systèmes de câblage est aujourd’hui dans les petites configurations qui vont de 1 à 30 postes. Un marché qui peut se contenter de la catégorie 5. C’est donc pour les grands comptes que se poser la question de la catégorie 6 ou 7.

La catégorie 6 ou classe E

Après quelques hésitations entre le 200 et le 300 MHz, la catégorie 6 ou classe E a été définie pour une fréquence de transmission de 200 MHz. A cette fréquence, il est possible d’utiliser encore du RJ 45 pour les prises terminales et le brassage ainsi que des câbles UTP. Les performances ACR paire à paire à 200 MHz sont identiques au 100 MHz de la catégorie 5. C’est une amélioration par rapport à la catégorie 5+, mais qui ne correspond pas à un saut technologique. Le coût des composants n’est pas très supérieur à celui de la catégorie 5. En termes d’installation, il n’est pas plus difficile de tirer et raccorder des câbles catégorie 6 que des câbles catégorie 5. La catégorie 6 ne sera donc pas plus chère qu’une catégorie 5.

La catégorie 7 ou classe F

Ici, la prise RJ 45 n’est plus. Dès lors, il n’y a plus d’offre ouverte et l’utilisateur choisit le constructeur et sa connectique spécifique. De plus, le support du 10 Base T et du téléphone par un tel système de câblage exige des adaptateurs et des cordons spécifiques pour le raccordement des terminaux. En clair, avec la catégorie 7, c’est un retour en arrière dans ce domaine comme à l’époque du système de câblage IBM type 1. En termes de coût, les prix des connecteurs ainsi que le temps de mise en œuvre s’envolent par rapport au RJ 45 blindé. Bref, ici on dépasse largement les deux fois le prix de la prise installée en catégorie 5. Mais surtout c’est en terme d’exploitation immédiate alors que les produits de réseaux à 600 MHz n’existent pas que la facture est lourde.

Cours gratuitTélécharger le cours complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *