Cours techniques de l’ingénieur les transmissions multicasts

Sommaire: Cours techniques de l’ingénieur les transmissions multicasts

• Introduction
• L’adressage multicast
• Le protocole IGMP
• Le protocole DVMRP
• Le protocole MOSPF
• Les protocoles PIM
• Conclusion

Extrait du cours techniques de l’ingénieur les transmissions multicasts

1. Introduction
1.1. Présentation
De nombreuses applications nécessitent d’adresser les mêmes informations à plusieurs destinataires :
• Téléconférence : audioconf., vidéoconf., etc.
. ex : CU-SeeMe, IVS, Netmeeting
• Outils collaboratifs : “whiteboard”, éditeur partagé, etc.
• Radio-diffusion, web phone, etc.
• Distribution information : messagerie électronique, applications réparties Bâtir le réseau de distribution :
• soit au niveauapplicatif:
. nombreuses recopies, cheminement sous-optimal, à base de liaisons bi-points
– ex : “reflectors” de CU-SeeMe
• soit de le faire au niveau duréseau de transport :
. notion de liaison multipoint
. le réseau connaît le meilleur chemin !
1.2. On distingue différents types de protocoles multicasts :
• les protocoles du routage
– ex : IGMP, PIM, MOSPF, DVMRP, etc
• les protocoles chargés de la transmission des données multicasts
– ex : RTSP, MTP, TFTP, SPAM et RSVP, RTP, etc
• les protocoles chargés de la gestion des groupes :
– ex : SAP, SIP, SCCP, SDP, etc
1.3. La diffusion dans les réseaux locaux
Le partage du même support physique entre toutes les stations fait quele service de diffusion est natureldans les réseaux locaux.
• Que les trames soient adressées à une, plusieurs ou toutes les stations, toutes les cartes d’accès au réseau localreçoivent systématiquement une copie de toutes les tramescirculant sur le RL.
• Même coût entre une simple transmission ou une diffusion partielle ou totale
• Les cartes d’accès recevant une trame qui ne leur est pas adressée, l’ignorent simplement!
– note : les cartes d’accès n’ayant que cela à faire, les traitements intempestifs et superflus ne sont pas pénalisants
1.4. Les protocoles de routage multicasts
On discerne 3 niveaux de routage multicast :
• le protocole IGMP régit les informations de localisation des stations appartenant à un groupe, informations échangées entre les stations et les routeurs multicasts.
• les protocoles de routage multicast (par exemple : DVMRP ou MOSPF) régissent les informations de routage échangées entre routeurs d’une zone de routage réduite.
• les protocoles de routage multicast (par exemple : PIM) régissent les informations de routage échangées entre routeurs multicasts d’une zone de routage externe (“backbone”).
2. L’adressage multicast
2.1. Introduction
Une adresse multicastidentifie un groupe(de stations)
• Adresse IP de classe D, de préfixe “11102”,
• Adresse comprise entre 224.0.0.0 et 239.255.255.255
Toutes les stations possédant cette adresse multicast reçoivent une copie de chaque paquet ayant pour adresse de destination celle-ci.
Pour émettre un datagramme multicast une station n’a pas besoin d’appartenir au groupe.
Attention :
• Utilisation interdite des adresses multicasts comme adresse d’émission.
• Contrôle des règles de gestion du groupe : hors du domaine d’IP
• Ne pas faire l’hypothèse que les datagrammes multicasts émis ne sont uniquement reçus que par les récepteurs envisagés. Le partage de la même adresse multicast par plusieurs applications est possible et doit être résolu au niveau applicatif.

LIRE AUSSI :  Connecter des micros en WiFi

………

Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Cours techniques de l’ingénieur les transmissions multicasts (277 KO) (Cours PDF)
Les transmissions multicasts

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *