Les options fondamentales de la finance moderne en pdf

Cours les options fondamentales de la finance moderne en pdf, tutoriel & guide de travaux pratiques en pdf.

Une sociologie historique et comparée de la finance conditionnelle

Dans cette première partie, nous allons prendre au sérieux l’hypothèse de l’option comme « instrument universel »33. La domestication sociologique de notre objet passe bien par l’identification de ce qui chez lui relève et ne relève pas de la contingence historique. Il s’agit donc de ne pas surestimer la dimension « socialement » ou « historiquement » construite d’un produit financier dont on aurait trace qu’il a inlassablement émergé au cœur des civilisations les plus distantes dans le temps et l’espace. Ainsi, ce détour historique va nous permettre de cerner la consistance anthropologique et d’une certaine façon transhistorique d’un objet financier et, partant, de mieux cerner la spécificité de sa forme contemporaine. Dans cette optique, nous procédons à une reconsidération critique de différentes formes historiques de finance conditionnelle évoquées par la mémoire collective. Les options contemporaines semblent aujourd’hui recouvrir une forme particulière et notamment être indissociables de tout un mode de gestion très imprégné par la théorie financière moderne. Ce sont ces options financières contemporaines qui nous intéressent, parce que c’est la finance d’aujourd’hui qui constitue le cœur de notre objet. Aussi, le détour historique est bien motivé par notre intérêt pour la teneur actuelle des options financières. Mais cela n’exclut pas, au contraire, d’évaluer la part générale (par delà les époques et les lieux) de l’option financière pour mieux identifier la particularité des options d’aujourd’hui.

Un corpus historique
Le propos va s’appuyer sur une sélection de quelques sources de première main même si l’ambition n’est pas de procéder à une véritable histoire des options en tant qu’elle s’élaborerait à partir du recueil exhaustif et systématique des sources relatives à cet objet pour une période et un espace définis. Il ne s’agit pas d’histoire au sens strict puisque nous prétendons occuper sociologiquement un espace souvent abandonné par l’histoire qui « s’attache trop exclusivement au récit suivi d’un continuum spatiotemporel » et qui « ose rarement répudier les unités de temps et de lieu » (Veyne, 1978, p. 348). Néanmoins, et pour continuer à retenir des leçons épistémologiques de Paul Veyne, nous allons essayer de ne pas tomber dans une sociologie qui « en fait trop ». Comme l’historien, nous avons rassemblé des documents originaux pour les relire et les interroger à la lumière d’une problématique spécifique et d’un matériau de seconde main mobilisé à des fins critiques. Ces sources que nous avons décidé de soumettre à un regard neuf appartiennent à des âges et des espaces parfaitement disjoints à première vue. Or nous ne ferons pas le travail, assurément passionnant et méticuleux, de reconstitution des éventuelles continuités spatiotemporelles existant entre ces moments épars de l’histoire. Leur point commun unique est donc, en première approche, de léguer à la postérité des témoignages originaux sur l’existence d’opérations conditionnelles de type financier. Les exemples historiques d’opérations conditionnelles que nous avons retenus et qui donnent lieu à la convocation et l’analyse de sources primaires sont au nombre de trois. Chacun de ces cas fera l’objet d’un chapitre, même si nous ferons un bilan intermédiaire sur les « leçons antiques » tirées des deux premiers exemples avant de prêter une attention plus détenue à la troisième source, plus dense et plus récente.
1) Nous avons d’abord décidé de revenir sur le cas de la Mésopotamie où, dès le deuxième millénaire avant Jésus-Christ, des règles et des pratiques financières d’un degré de sophistication technique et juridique déjà remarquable ont pu être relevées : quelques paragraphes de l’incontournable Code de lois du roi de Babylone, Hammourabi (1792-1750 av. J.-C.), ont ainsi été revisités.
2) Ensuite, un témoignage de Aristote extrait du Politique, rapportant une opération a priori plus ponctuelle et anecdotique (et dont Thalès aurait été l’auteur), situé au cœur des célèbres développements du philosophe sur la « chrématistique » vient constituer un deuxième document original, bien que de teneur apparemment plus modeste, qui donne lieu à critique.
3) Enfin, et surtout, nous puisons notre troisième et principal exemple dans l’époque moderne : la place financière d’Amsterdam au 17ème siècle, telle quelle est dépeinte à travers l’ouvrage de José de la Vega, Confusión de confusiones (1688), communément reconnu34 comme la première « chronique » boursière moderne — notamment en matière d’opérations à terme et d’options.

Cours gratuitTélécharger le cours complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *